Beau buisson trapu de port arrondi dont les branches souples retombent gracieusement de part et d'autre. Le cotonéaster laiteux doit son nom d'une part au revers blanc duveteux de ses feuilles, donnant à l'ensemble du buisson une couleur plus clair que chez les autres variétés, d'autre part à la couleur blanc lacté des petites fleurs mellifères qui le recouvre en cyme au printemps. On y distingue une pointe de rose, due à la couleur des étamines au centre des fleurs. En été, la plante produit une importante quantité de petits bouquets de fruits, rouges vermillon à maturité. S'ils ne font pas en automne le régal des oiseaux et des petits mammifères, ils pareront de mille feux le cotonéaster pour tout l'hiver. Le feuillage de la plante est persistant, les feuilles vert sombre sont coriaces, aux nervures marquées et virent au jaune orangé à l'automne.
Utilisation au jardin
haie
isolé
massif
Exposition
mi-ombre
soleil
Rusticité
rustique
Zone de rusticité
6 (-21 à -16°C)
Conseils de culture
Conseils d'entretien
Type de sol
Résistance aux maladies
bonne
Synonymes
Croissance
rapide
Port
buissonnant
Mois de floraison
juin
mai
Couleur de floraison
Couleur dominante des fleurs
blanc
Type de feuillage
persistant
Couleur du feuillage
blanc
vert
Couleur du feuillage automnal
jaune
orangé
Hauteur à maturité
2,5 à 4 m
Etalement à maturité
2,5 à 4 m
Couleur des fruits
rouge
Particularités
attire les oiseaux
facile à cultiver
feuillage décoratif
fruit décoratif
Saisons d'intérêt
toute l'année
Origine
Sud-Ouest de la Chine
Famille botanique
Rosaceae
Le saviez-vous ?
Attention. Sans être extrêmement toxiques, les baies de toutes les espèces de cotonéasters provoquent des douleurs abdominales, des vomissements et des irritations de la bouche.

16 autres produits dans la même catégorie :

Produit ajouté à comparer.