La bignone habille à merveille un vieux mur décrépi ou une façade aveugle. Cette grimpante florifère s'accroche aux murs grâce aux crampons (des racines aériennes) présents sur ses rameaux. Cependant cela ne suffit pas toujours à supporter son poids et il faut dans ce cas la palisser (sur un fil par exemple). La floraison rouge orangé illumine l'été. Elle commence dès juillet au sud de la Loire (en août au nord) et se poursuit jusqu'en septembre. Les fleurs en forme de trompette sont réunies en grappes abondantes qui camouflent presque le feuillage caduc vert assez clair. Il lui faut un emplacement ensoleillé, abrité du vent. Gare aussi aux grands froids (-12°C). Sa croissance rapide, d'environ 1 m par an, la conduira à atteindre jusqu'à 7 m de haut. Utilisez-la contre un mur au sud, sur une pergola, un tronc d'arbre ou même en tant que couvre-sol pour un usage original. Attention, son latex est irritant pour la peau (prévoir des gants) !

Guide des tailles


Cont 3L : 2 ans de culture min., hauteur (H) 40cm min.
Cont 5, 7 ou 10 L : 3 ans de culture min.
5 L : H 40cm min., 7L: H 60cm min., 10L : H 80cm min.
Pot haut : système racinaire des plantes à pivot préservé pour une meilleure croissance chez vous
Cont 15L : min 4 ans de culture, H min 1,25m.
Selon la saison, la hauteur de nos plantes peut varier. Il arrive que nous les taillons pour vous garantir une meilleure reprise.

Utilisation au jardin
couvre-sol, talus
pot
tonnelle, pergola, mur...
Exposition
mi-ombre
soleil
Rusticité
rustique
Zone de rusticité
8 (-12 à -7°C)
Conseils de plantation
Plantez la bignone au soleil (c'est indispensable pour qu'elle fleurisse) et à l’abri des courants d'air frais qui risquent d'abîmer ses fleurs avant qu'elles n'apparaissent et de les empêcher de fleurir.
Conseils de taille
Coupez si vous le pouvez les derniers cm des branches abîmées par le froid. Pour éviter que la plante ne se dégarnisse de la base, vous pouvez, chaque printemps, couper les pousses de l'année au-dessus du 2 ou 3ème bourgeon à partir de la ramification.
Conseils de culture
Campsis grandiflora a peu de crampons pour s'accrocher à son support, il est donc nécessaire de la palisser sur un treillage ou en tendant quelques fils contre le mur pour aider la plante dans son ascension les premières années.
Arrosage
Les deux premiers étés, arrosez régulièrement mais sans excès pour faciliter l'implantation de votre bignone.
Conseils d'entretien
Ne pas trop fertiliser, surtout avec un engrais azoté, car cela favorise le développement du feuillage au détriment de la floraison. Attention à bien porter des gants lors des opérations de taille à cause du latex de la plante, irritant pour la peau.
Type de sol
Sol bien drainé, riche, frais.
Synonymes
Bignone de chine, Bignone à grande fleurs
Croissance
modérée
Port
grimpant
Mois de floraison
août
juillet
septembre
Couleur dominante des fleurs
orange
rouge
Type de feuillage
caduc
Couleur du feuillage
vert
Saison(s) de floraison
été
Hauteur à maturité
4 à 8 m
Etalement à maturité
1,5 à 2,5 m
Particularités
facile à cultiver
floraison longue
Saisons d'intérêt
été
Origine
A l'état sauvage, la bignone pousse dans les régions forestières de Chine et du Japon. Elle est connue en Europe depuis le XVIIe siècle où elle était cultivée dans les jardins Barberini de Rome.
Famille botanique
Bignoniaceae
Synonyme
Campsis chinensis, Bignonia grandiflora, Tecoma grandiflora
Un peu de botanique
Longtemps appelées par les botanistes Bignonia, les bignones sont désormais classées dans le genre Campsis, qui appartient à la famille des Bignoniacées, comprenant environ 120 genres et 725 espèces, la plupart d'origine tropicale.
Le saviez-vous ?
Campsis vient du grec Kampsis, qui signifie courbé, en raison de la forme de ses étamines. Bignone est un hommage de Linné à Jean-Paul Bignon (1662-1743), bibliothécaire, académicien, prévôt et maître des cérémonies des ordres de Louis XIV.

16 autres produits dans la même catégorie :

Produit ajouté à comparer.