Comment bien choisir la variété de votre asiminier trilobé ?

Les différentes variétés d’asiminiers cultivées aujourd’hui sont soit le fruit de découvertes d’arbres aux qualités exceptionnelles dans leur milieu naturel soit le fruit de travaux de sélection réalisés par des passionnés du Paw Paw.
Chacun de ces sélectionneurs, amateurs ou pas, poursuit des objectifs qui lui sont propres. Faites connaissance avec quelques uns de ces sélectionneurs qui “ont donné vie” à des variétés cultivées d’asiminier.

Présentation des variétés d'asiminier trilobé

Les sélectionneurs

Jerry LEHMAN (1936-2019) : Son but principal était d’obtenir des fruits sans aucune graine. Son travail a permis d’obtenir des variétés d’asiminier avec des fruits plus gros et contenant moins de graines.

Cliff ENGLAND : Avec Jerry Lehman et David Lavergne, ils travaillèrent ensemble, de manière complémentaire, pour créer de nouvelles variétés, Jerry et David s’occupant essentiellement de l’hybridation des variétés et Cliff les faisant pousser dans des conditions climatiques idéales pour les tester.

Neal PETTERSON : Son objectif est de sélectionner les variétés d’asiminier les plus adaptés aux besoins des arboriculteurs (récolte, transport) et les mieux appréciés des consommateurs. Les variétés issues de son travail de sélection portent le nom de rivières où les asiminiers sont présents en abondance, à savoir Shenandoah, Rappahannock ou encore Susquehanna.

Kentucky State University (KSU) : son but était d’identifier les arbres les plus prometteurs pour les arboriculteurs, tant du point de vue de la conservation et du transport des fruits, que de leurs qualités gustatives.

La pollinisation chez les asiminiers

Les asiminiers sont tous en capacité de produire quelques fruits même quand ils sont plantés en isolé. Toutefois, cette production reste en général très réduite. On parle d’asiminiers “autofertiles” quand même plantés de manière isolé, ils offrent une production de fruits satisfaisante. Pour la grande majorité des variétés, il faut que deux arbres de différentes variétés soient à proximité l’un de l’autre (10 mètres par exemple) pour obtenir une production satisfaisante. Grâce à la pollinisation croisée, les deux arbres donneront alors des fruits en quantité et de qualité satisfaisante. Toutes les variétés peuvent se polliniser les unes les autres. Même dans le cas des variétés autofertiles, la production sera meilleure si vous plantez au moins un second pied à proximité.

Les variétés dites autofertiles

Prima : Variété productive. Gros fruits (de 200 à 250g en moyenne). Bonne saveur. Très peu de graines.

Sunflower : Bonne productivité. Gros fruits à chair jaune. Bonne qualité gustative. Graines représentant 10 à 12 % du poids du fruit. Variété tardive.

Les variétés nécessitant une pollinisation croisée

Allegheny : Variété très productive. Fruits de taille moyenne (150g environ). Chair orangée très sucrée. Graines représentant environ 8 % du poids du fruit. Variété précoce.

Belle : Fruits de taille moyenne à grosse. Bonne qualité gustative. Variété précoce.

Davis : Productivité moyenne. Chair jaune. Bonne qualité gustative. Graines assez grosses. Variété de mi-saison.

Georgia : Fruits très aromatiques de 200 à 400 grammes. Chair jaune-orangé. Variété précoce.

Ithaka : Fruits d’environ 200 à 300g . Bonne qualité gustative. Très productive.

Lynn’s favorite : Fruits de belle taille. Chair jaune. Bonne qualité gustative. Variété de mi-saison à tardifs.

Mango : Fruits moins fermes que la moyenne, assez gros. Chair très sucrée de couleur jaune-orangé. Variété tardive.

NC 1 : Très productive. Fruits de belle taille (300-350g). Bonne saveur. Peu de graines. Variété précoce.

Overleese : Fruits de grosse taille (250 grammes et plus). Peu de graines. Maturité début octobre.

PA2 : Fruits de taille moyenne. Chair jaune dorée et à saveur douce. Précoce.

Potomac : Productivité moyenne à bonne. Très gros fruits (320 grammes en moyenne). Très peu de graines (4 % du poids du fruit). Chair jaune avec une saveur douce et complexe.

Prolific : Très productif. Fruits assez gros (200g en moyenne). Chair jaune pâle et parfumée. Précoce.

Rappahannock : Bonne productivité. Fruits de taille inférieure à la moyenne. Saveur douce. Chair jaune. Très peu de graines (seulement 3 % du poids du fruit). Variété précoce.

Saa Zimmerman : Gros fruits. Chair jaune. Peu de graines.

Shenandoah : Variété productive. Gros fruits. Chair de couleur jaune pâle à la saveur douce et sucrée avec une texture crémeuse. Peu de graines (6 % du poids du fruit). Longue période de récolte (environ 5 semaines). Variété précoce voire de mi-saison.

Susquehanna : Moyennement productif. Très gros fruits. Contiennent extrêmement peu de graines (seulement 3 % du poids total). Saveur très riche et typée. Texture ferme.

Taytwo : Nombreux petits fruits. Chair jaune. Très bonne qualité gustative.

Wabash : Gros fruits presque ronds pesant en moyenne 250 grammes . Peu de graines (6 % du poids total du fruit). Chair jaune orangé plutôt foncé, saveur sucrée et texture crémeuse.

Wilson : Très bonne productivité (130 fruits en moyenne). Fruits de taille moyenne. Beaucoup de graines. Chair jaune. Saveur en dessous de la moyenne. Bonne résistance à la sécheresse.

Retrouvez toutes ces variétés d’Asimina triloba sur notre site

Besoin de conseils pour planter vos asiminiers, lisez cet article Comment planter votre asiminier ou mangue du nord®

Pour tout savoir sur l’Asiminier : son histoire, ses variétés, sa culture…, procurez-vous notre livre “L’asiminier trilobé ou comment cultiver des mangues du nord® dans votre jardin”

Meilleures ventes

Informations