Asiminier : un arbre fruitier aux multiples propriétés

Consommé depuis des siècles par les amérindiens, le fruit de l’asiminier est réputé pour ses hautes qualités nutritionnelles. Mais ce n’est pas la seule partie de l’asiminier qui nous intéresse ici. En effet, les graines, les feuilles ainsi que l’écorce ont également des propriétés insoupçonnées. Cet arbre fruitier de la famille des Annonacées se révèle être un formidable allié au jardin mais pas seulement.

Asiminier : un arbre fruitier aux multiples propriétés

Les propriétés du fruit de l’Asiminier

La chair de la mangue du nord® se consomme crue, directement à la cuillère comme on consomme un kiwi ou dans une salade de fruits. On peut également la cuisiner en desserts, confitures, jus ou encore glaces et sorbets. Il est possible de congeler la chair en prenant soin de bien retirer la peau et les graines. Très mûre, la chair devient collante et son goût tire vers des saveurs de caramel un peu prononcées. Pour des idées de recettes, n’hésitez pas à consulter notre article Comment cuisiner la mangue du Nord ou à rechercher sur des blogs américains avec le terme “paw paw recipes” (sous son nom anglais) et ensuite il ne restera plus qu’à remercier “Google translate”.
Outre ses multiples qualités gustatives, la chair de la mangue du nord® est riche en vitamines A et C. La pulpe de l’asiminier se montre également très riche en oligo-éléments (potassium, calcium, magnésium, fer et soufre) et apporte à l’organisme une remarquable quantité de protéines et d’acides aminés. Pauvre en eau, la pulpe renferme toutefois des hydrates de carbone (sucres), du glucose, du saccharose et du fructose.

Les propriétés des graines

Vers la fin des années 90, des scientifiques ont prouvé que les graines de l’asimine et les jeunes pousses contiennent un agent anticancéreux : l’acetogenin. Cette molécule serait efficace sur les cancers du poumon, du pancréas et de la prostate. Les scientifiques continuent de tester l’efficacité de ces agents anticancéreux en laboratoire. Il n’existe pour le moment aucun médicament à base de mangue du nord®.
L’asimine est aussi efficace contre certains parasites : puces, tiques ou encore poux. Découvrez cette solution totalement naturelle contre les poux : saupoudrer la chevelure de poudre de graines séchées d’asiminier, laisser poser, puis rincer.

Les propriétés des feuilles

Les jardiniers soucieux de l’environnement et désireux d’employer des produits naturels pour entretenir leur jardin sont toujours à la recherche de solutions originales et efficaces pour lutter contre les ravageurs du jardin. L’asiminier peut être un véritable allié. En faisant macérer dans de l’alcool les feuilles de l’asiminier cueillies à la fin du printemps, quand la concentration des principes actifs est la plus importante, vous créez un insecticide très efficace pour lutter contre les insectes ravageurs. Tout comme les autres parties de l’arbre, les feuilles contiennent de l’acetogenin, une molécule qui atteint les fonctions vitales des insectes.
Pour stopper les attaques de pucerons sur les carottes, faites macérer quelques feuilles d’asiminier dans de l’eau, puis pulvériser la solution obtenue directement sur les feuilles de carottes. Les pucerons s'éloignent.

Les propriétés de l’écorce

D’après les recherches de l’université du Kentucky, les Amérindiens utilisaient l’écorce intérieure de l’arbre pour réparer les filets et les vêtements de pêche et les pêcheurs s’en servaient pour enfiler les poissons.
Sur le plan médical, un rapport datant de 2018 et publié dans “International Journal of Pharmaceutical Science Invention” signale que l’écorce de l’asiminier contient l’alcaloïde anolobine, une molécule aux propriétés antibactériennes et antiparasitaires. Des études complémentaires sont menées actuellement pour envisager les éventuelles utilisations possibles de cette molécule.
L’écorce contient également un autre alcaloïde, l’asimiscine, aux propriétés pesticides puissantes. Les concentrations les plus élevées de cette molécule se trouvent dans l’écorce. Des études sont en cours pour déterminer les cas pratiques d’utilisation de ce pesticide naturel.

Retrouvez encore plus d’informations sur les propriétés de l’asiminier, dans notre livre “L’asiminier trilobé ou comment cultiver des mangues du nord® dans votre jardin”

A lire également sur le blog :
Comment bien choisir la variété de votre asiminier trilobé ?
Comment planter votre asiminier ou mangue du Nord®
Asiminier, un arbre fruitier exotique et rustique
Origine et histoire de l’Asiminier trilobé
Comment cuisiner la mangue du Nord
Asiminier trilobé : entretien, taille, récolte

Meilleures ventes

Informations